Fondation Hôpital Saint-Joseph

Accueil / Fondation / Presse /

23 janvier 2023

Réduction de volume pulmonaire par voie endobronchique, un nouveau traitement innovant pour la prise en charge de l’emphysème.

Le Mardi 03.01.2023 l’équipe de pneumologie et chirurgie thoracique de l’Hôpital Marie-Lannelongue réalise une première pose de valve endobronchique.

L’emphysème pulmonaire touche près de deux millions de personnes en France. Il s’agit d’une maladie progressive, caractérisée par une destruction irréversible des alvéoles pulmonaires. Les parties profondes du poumon perdent leur élasticité, elles reçoivent l’air mais n’arrivent plus à le rejeter. Le poumon détruit se distend et provoque un essoufflement et des difficultés respiratoires.

L’emphysème est essentiellement lié au tabac, mais aussi à l’exposition à certains produits chimiques.

La prise en charge de l’emphysème comporte trois grandes lignes :

  • le traitement médical dont la réhabilitation respiratoire,
  • la réduction de volume pulmonaire (historiquement par voie chirurgicale)
  • et la transplantation pulmonaire.

Ces valves permettent d’évacuer l’air à l’expiration mais empêchent l’air inspiré de ventiler ce même territoire. Cela favorise alors une réduction de volume du territoire pulmonaire détruit, et ainsi, le reste des territoires pulmonaires sains peuvent se remplir d’air plus facilement.

L’effet bénéfique est rapide et survient dans les jours qui suivent le traitement complet.

Selon des études récentes, les patients traités ont présenté une amélioration clinique significativede leur fonction pulmonaire, de leur capacité d’exercice et de leur qualité de vie.

Le traitement par valve endobronchique est un traitement indiqué pour les patients atteints d’emphysème recommandé dans le guide mondial du traitement de la BPCO. GOLD : Niveau de preuve A

​Lire le communiqué

Aller au contenu principal